• Pub reso
  • Pub Solsif
  • Pub reso
  • Pub Solsif

Lieux de culte

Cathédrale_Saint-Pierre_de_RabatCathédrale Saint-Pierre de Rabat

LIEUX DE CULTE NON-MUSULMANS

L’islam modéré, ouvert à la tolérance religieuse et au respect des droits de l’homme est une réalité, comme le montre l’exemple du Maroc, où il façonne même concrètement la vie du pays. Ici la coexistence civile entre les religions est une longue tradition, elle ne date pas d’hier, sur la vague d’une tolérance découverte par la modernité.

Ici vivent en effet des communautés juives qui font remonter leur ascendance à celle de la diaspora provoquée par la destruction du temple de Jérusalem en l’an 70. Et cette présence s’est considérablement renforcée à la fin du XVe siècle, lorsqu’en 1492 juifs et musulmans – à moins de se convertir au christianisme – furent chassés de l’Espagne où ils vivaient depuis des siècles en harmonie.

A cette occasion ils arrivèrent ensemble au Maroc, et ensemble sur cette terre ils ont recréé la civilisation andalouse. En donnant vie à une coexistence qui ne prévoyait pas de mélanges, mais des chemins parallèles, avec des incidents de parcours, certes, mais au fond bien acceptée par tous. Ce n’est pas par hasard que le roi du Maroc porte le titre de Commandeur des Croyants, terme qui englobe également les juifs et les chrétiens.

Cet ample regard, ouvert aux autres religions, est souligné aussi par l’architecture de la très belle mosquée de Casablanca, la plus grande du monde islamique après celle de la Mecque. Construite il y a une trentaine d’années par le père de l’actuel souverain, elle ressemble à l’intérieur à une cathédrale chrétienne et dispose de matroneums conçus sur le modèle de ceux des synagogues. Si bien qu’au cœur même de l’islam marocain certains éléments architecturaux rappellent aussi qu’il coexiste et cohabite pacifiquement avec les deux autres religions.

Mais il y a plus. Aujourd’hui le Maroc est le seul pays arabe où il existe un musée juif, celui de Casablanca, et où un représentant du judaïsme, le président des communautés enracinées au Maroc, ancien ministre, est à présent ambassadeur itinérant du souverain. Ici, à côté des nombreuses mosquées, les grandes églises chrétiennes et les synagogues ne font pas pâle figure, et à l’université d’Al Akhawayn — l’une des plus importantes du monde arabe, fondée par le roi du Maroc et par le roi de l’Arabie saoudite – se tiennent des séminaires historiques sur la Shoah.

Ainsi, une solide base historique soutient le choix clairvoyant du Maroc de se poser en modèle de coexistence entre les religions, comme possibilité d’un islam modéré, qui fonctionne bien et qui est soutenu par la population.

Quelques lieux de Culte non-musulmans (se reporter à http://www.dioceserabat.org/?q=les-paroisses-et-lieux-de-cultes-diocese-de-rabat)

 

CATHOLIQUE

Eglise N.D. de Lourdes

Rond Point d’Europe
20100 Casablanca
Tél: 05.22.26.57.98

Eglise d’Anfa Maârif

13, Av. Aïn Harrouda
20050 Casablanca
Tél: 05.22.36.19.13

Eglise du Carmel St. Joseph

56, Bd. Abderrahim Bouabid
20100 Casablanca
Tél: 05.22.25.44.27

Eglise du Christ Roi
44, Bd. Abdelmoumen

20100Casablanca

Tél et Fax: 05.22.25.96.66

Eglise St. François D’Assise
75, rue Azilal

20000 Casablanca
Tél: 05.22.30.09.30

Monastère N.S. de Guadalupe

6, rue Aïn Assardoun
Hay Assalam
20200 Casablanca CIL
Tél et Fax: 05.22.36.31.65

 

ISRAELITE

Synagogue Nehim Zemiroth

29, Rue Jean-Jacques Rousseau

Synagogue Beth El
Rue Verlet Hanus

Tel: 002122 669-95