• Pub Solsif
  • Pub Solsif

Historique et vocation

Historique

L’architecture traditionnelle marocaine est l’héritage de l’histoire artistique musulmane Celle-ci marquée par ses nombreuses influences trouve son origine dans les œuvres de descendants de grandes tribus berbères islamisées. Avant l’islam, le Maroc était peuplé de tribus éparses sans cohésion et la marque la plus représentative de l’architecture d’antan était la ville de Sijilmassa fondée au VIIIème siècle par les Zénétes . Elle regroupait de nombreuses forteresses appelées « Ksour » cernés de tourelles pyramidales et décorées d’arcades, entourant les habitations nommées « Tighremt » faites de matériaux naturels , pierres et pisé . Les émirs Omeyades, descendant des califes de Damas qui s’étaient réfugiés en Espagne vers la fin du VIIIème siècle, entreprirent dans Cordoue l’édification d’ouvrages architecturaux dont la construction d’une grande mosquée en 785 , mélange de plans syriens et d’ornement maure. L’invasion des Almoravides en Andalousie vers 1090 et des Almohades au XIIème siècle permettra une symbiose entre l’héritage Berbère et la civilisation andalouse donnant naissance à l’art hispano-mauresque. Le conquête de l’Espagne par les Almoravides jouera un rôle important dans le développement artistique et l’élan créateur, laissant comme témoins les mosquées inspirées de la mosquée Quarawiyin de Fès.

L’ère des Almohades inaugurera la construction et la création intellectuelle et artistique, comme en témoignent le minaret de la Koutoubia, la tour Hassan à Rabat et la Giralda de Séville. Avec les Almoravides et les Almohades, de nouvelles techniques de construction voient le jour telles les coupoles. La brique, qui triomphait en Andalousie, apparaîtra dans les arcs et les piliers . La culture berbère transmettra des innovations orientales comme les muquarnas, brique vernissée, coran calligraphié , arcades entrelacées curvilignes , nervures , chapiteaux et peintures murales au décor géométrique dans une abstraction des plus rutilantes. Des expression artistiques nouvelles apparaîtront comme le style mudéjar qui utilisent leurs propres techniques : arcs outrepassés, arcatures aveugles, clochers en forme de minaret. L’art de la faïence à reflets métalliques ainsi que la fabrication de lustres connurent un développement impressionnant . La pénétration de l’islam sous l’ère des Idrissides en 786 permettra de réunifier les confédérations berbères. Idriss 1er, descendant du prophète, élargira le royaume vers le sud et proclamera Fès la capitale dont il sera le fondateur. Cette cité verra la construction de l’une des plus belles mosquées de l’Islam, la Qarawiyin et deviendra un important centre culturel et religieux.

archi

Vocation de l’architecte

La vocation de l’architecte est de participer à tout ce qui concerne l’acte de bâtir et l’aménagement de l’espace. D’une manière générale, il exerce la fonction de Maître d’œuvre.

Outre l’établissement du projet architectural. L’Architecte appartenant au Secteur Privé peut notamment participer aux missions suivantes concernant :

  • L’aménagement et l’urbanisme, y compris élaboration de plans ;
  • L’aménagement foncier tenant en considération le respect de l’environnement,
  • La restauration et la mise en valeur du patrimoine national
  • La restauration du tissus urbain ou rural,
  • L’élaboration de programmes ;
  • La préparation des missions nécessaires à l’exécution des projets, la consultation des entreprises,
  • La préparation des marchés d’entreprises, la coordination et la direction des travaux ;
  • L’assistance aux maîtres d’ouvrage ;
  • Le conseil et l’expertise ;
  • L’enseignement.

La vocation de l’architecte appartenant au secteur Public est de participer à tout ce qui concerne l’acte de bâtir et l’aménagement de l’espace, au niveau de l’accomplissement des tâches de gestion, d’instruction des dossiers, d’encadrement technique et au contrôle de la réalisation des projets en conformité avec les autorisations délivrées.